top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurYves Valentin - Pro

Impact de la prolifération des pièces sur l'organisation opérationnelle

Dernière mise à jour : 23 oct. 2023

La prolifération des pièces est un problème récurrent dans l'industrie d'aujourd'hui. Avec un nombre considérable de pièces, les entreprises rencontrent des difficultés pour contrôler la qualité des données produits et améliorer leur efficacité. Voici les domaines où la prolifération des pièces est négligée et comment l'évaluer de manière plus efficace :

· Les coûts associés à la prolifération de pièces dupliquées ne sont pas facilement apparents ni pleinement compris.

· La situation est compliquée en raison de l'absence ou de l'inadéquation des outils et processus de recherche qui pourraient identifier les doublons.

· Les délais courts pour finaliser une conception sont prioritaires par rapport aux économies à plus long terme résultant de la réduction des doublons.

· Les implications créent des problèmes qui touchent plusieurs départements et unités commerciales, mais aucun département ne souhaite généralement assumer la responsabilité seule. Ce n’est pas un service qui est en cause mais l’ensemble du processus

· Étant donné que les implications sont mal comprises et que la responsabilité est évitée, la direction est souvent inconsciente et incapable de mettre en œuvre des actions correctives.

· Les départements d'ingénierie, d'achat et de fabrication sont généralement les coupables habituels contribuant au problème, mais pour des raisons qui leur sont propres.


Ingénierie


Les ingénieurs sont concernés par le fonctionnement global de leur conception, sont généralement occupés à mettre à jour leurs conceptions pour respecter les délais. Créer de nouvelles pièces « doublons » n’est pas au cœur de leur problématique

1. Du point de vue de l'ingénieur, attribuer un nouveau numéro de pièce est généralement facile, après tout, les numéros de pièces sont gratuits. Leur attention se concentre sur le problème à résoudre, comme achever la conception avant la prochaine revue de conception. Bien qu'ils puissent comprendre les implications des doublons, ces coûts sont plus abstraits que l'urgence de respecter les délais de conception.

2. Les ingénieurs sont généralement prêts à réutiliser des composants existants éprouvés, mais il leur faut souvent trop de temps pour trouver des pièces existantes acceptables. La pièce requise peut se trouver dans l'un des nombreux emplacements, ou les informations à son sujet peuvent être incohérentes et incomplètes. De plus, l'outil de recherche peut être inadéquat pour localiser et comparer des pièces similaires. Lorsque la pression est forte et que le temps nécessaire pour trouver une pièce est plus long que le temps nécessaire pour la créer, l'ingénieur choisira inévitablement de créer une nouvelle pièce.


Les achats


Une fois que l'ingénierie a terminé la conception, le service des achats reçoit la nomenclature de la conception pour l'approvisionnement en pièces.

1. Le service des achats voit sans aucun doute des doublons et sait que les pièces en double réduisent le nombre de pièces achetées, ce qui minimise les remises sur les prix de volume. Ils sont également conscients des processus et des défis à relever pour qualifier les nouveaux fournisseurs de nouvelles pièces. Cependant, lorsque le service des achats reçoit une nomenclature et est inondé de pièces à acheter, il est confronté à des contraintes de temps pour passer les commandes et respecter les délais. Le tri de la nomenclature et du stock existant pour trouver les doublons n'est pas une priorité pour le groupe des achats.

2. La communication entre l'ingénierie et les achats est souvent à sens unique, l'ingénierie ne recevant pas beaucoup d'informations en retour de la part des achats sur les doublons identifiés.

3. Apporter des modifications à une conception est coûteux pour les achats. En règle générale, lorsqu'une nomenclature est transmise aux achats, la conception a été validée et toute modification nécessite un ordre de changement. Les ordres de modification entraînent des coûts substantiels, car ils nécessitent un examen et une analyse supplémentaires de la part des ingénieurs. Un ordre de modification entraîne également des pénalités de temps puisqu'il retarde l'achat des composants et la fabrication de la pièce. Par conséquent, est-il plus rentable d'effectuer un ordre de modification ou de laisser la nouvelle pièce dans la conception ?


Fabrication


Lorsqu'il s'agit de prélever des stocks pour assembler des produits, le service de fabrication se demande probablement pourquoi l'ingénierie a manqué de perspicacité en utilisant des pièces en double.

1. Ayant fait l'expérience directe de l'extraction de pièces en double du stock et de la mise en place d'un outillage supplémentaire, la fabrication comprend intrinsèquement le coût des pièces en double. Les nouvelles pièces en double provenant de fournisseurs qui n'ont pas fait leurs preuves et dotées d'un outillage différent requièrent des processus et des temps de configuration supplémentaires. Cela introduit une variabilité dans la fabrication et pose inévitablement de nouveaux problèmes de qualité. Bien que la fabrication ait une expérience directe des problèmes liés aux pièces en double, il est peu probable qu'elle puisse y remédier pour des raisons similaires à celles des achats.

2. La communication entre la fabrication et l'ingénierie n'est souvent pas bidirectionnelle et souffre d'une mentalité "au-dessus du mur".

3. La fabrication a généralement sa propre liste de problèmes à régler sans y ajouter l'élimination des pièces en double.

4. L'incertitude existe pour la fabrication, car on ne sait pas si un ingénieur a spécifié une pièce presque en double pour une raison spécifique. Ce n'est pas toujours évident et les données relatives aux pièces sont souvent insuffisantes pour effectuer une comparaison efficace des composants. Par exemple, une pièce presque identique peut avoir des dimensions exactes, mais un revêtement différent et indiscernable pour fonctionner dans des environnements hostiles.

5. L'élimination des pièces en double ou en quasi double nécessite des ordres de modification, ce qui prend du temps, coûte de l'argent et retarde la livraison du produit.

6. Comment sensibiliser à la prolifération des pièces en double ?

7. Que peut-on faire pour sensibiliser à la duplication des pièces ?

8. Veiller à ce que tout le monde comprenne les multiples façons dont les pièces en double peuvent augmenter les coûts tout au long du cycle de vie d'un produit. Sensibiliser l'ingénierie, les achats et la fabrication aux problèmes et aux coûts associés à la prolifération des pièces en double.


https://www.mindustry.biz/solutionslogicielles/3dpartfinder



46 vues0 commentaire

Comments


bottom of page